Qui est-ce ?

                         MELPOMENE

THALIE

 ACCUEIL

 

En versifiant

Diogène de Sinope 

 

Pol Ernaz

 

  1. Féminin pluriel

 

 

Pastiches :

 

Racine

Alfred de Musset

Verlaine

Baudelaire

Moréas

de Nerval

de Noailles

Laforgue

Nelligan

Desportes

Du Bellay

Hugo

Verlaine2

Lhuillier-Chapelle

L'Hermite

Nouveau

Heredia

 

 

Appendices logiques :

 

 

  

   

   

 

 

 Retour à Versification

Pastiche : Bernard et Irma

 

 

Caligula - IIIème chant

César a fermé la paupière ;
Au jour doit succéder la
nuit ; 
Que s'éteigne toute lum
ière,
Que s'évanouisse tout br
uit.

A travers ces arcades s
ombres,
Enfants aux
folles passions, 
Disparaissez comme des
ombres, 
Fuyez comme des vis
ions.

Allez, que le caprice em
porte 
Chaque âme selon son
désir,
Et que, close après vous, la p
orte 
Ne se rouvre plus qu'au
plaisir.

 

 Gérard de NERVAL  

 

 

Irma -  Ière porte à droite

Bernard a fermé là, derrière
- A double tour - car cette nuit
 
Il dort avec la cantinière,

La belle Irma qui l'a séduit.

 

Imaginez  dans la pénombre

 Combien de folles passions !
 Songez combien de fois leurs ombres
 Ont dessiné de tourbillons.

 Et quand Irma rouvre la porte 
 Bernard a eu ce qu'il désire.
 L'exercice le réconforte 
 Il reviendra pour le plaisir.

 Polernaz

 

 

Copyright    Pol Ernaz

  

Polernaz: Tragicomédien - Langue Française : La Saga du H aspiré  - Abracadabrantesque  -  Mots rares ou oubliés : Textes de A à K - Locutions latines

  Lettres du Liban -  Sans mobile apparent :  Correspondances... sans gare - Humour et fantaisie : Le "Défasé"   - Journée fofolles   -  Dacmania -

  Mites au logis   Babouches  - Versifications - Photos Insolites  -  Chansons :  "La Cocaille"  -  Devoir de Mémoire :   Journal d'un appelé -  Lettre d'Algérie  -  Famille Dandé