Qui est-ce ?

                         MELPOMENE

THALIE

 ACCUEIL

 

En versifiant

Diogène de Sinope 

 

Pol Ernaz

 

  1. Féminin pluriel

 

Pastiches :

 

Racine

Alfred de Musset

Verlaine

Baudelaire

Moréas

de Nerval

de Noailles 

Laforgue

Nelligan

Desportes

Du Bellay

Hugo

Verlaine2

Lhuillier-Chapelle

L'Hermite

Nouveau

Heredia

 

 

Appendices logiques :

 

 

  

     

 

 

 Retour à Versification

Pastiche : Dive bouteille...

 

 

Hier au soir

Hier, le vent du soir, dont le souffle caresse,
Nous apportait l'odeur des fleurs qui s'ouvrent tard ;
La nuit tombait ; l'oiseau dormait dans l'ombre épaisse.
Le printemps embaumait, moins que votre jeunesse ;
Les astres rayonnaient, moins que votre regard.

Moi, je parlais tout bas. C'est l'heure solennelle
Où l'âme aime à chanter son hymne le plus doux.
Voyant la nuit si pure et vous voyant si belle,
J'ai dit aux astres d'or : Versez le ciel sur elle !
Et j'ai dit à vos yeux : Versez l'amour sur nous !

  Un vin de Loire

Hier, un vin de Loire au goût de vin de messe,
Nous apportait l'odeur subtile du nectar ;
La nuit tombait ; Julien dormait entre les caisses.
Et sans doute il rêvait, mais moins que sous la presse,
Où comme un petit lait, il buvait le pinard.

Moi, je restais là-bas. Assis sous la tonnelle
Je me mis à chanter un air de guilledou.
La nuit était si claire, et la table en autel
Proposait à mes yeux le vin près du missel,
Alors je fis un vœux , et d'un trait je bus tout !

                                                       

 

 

Copyright    Pol Ernaz 

 

Polernaz: Tragicomédien - Langue Française : La Saga du H aspiré  - Abracadabrantesque  -  Mots rares ou oubliés : Textes de A à K - Locutions latines

  Lettres du Liban -  Sans mobile apparent :  Correspondances... sans gare - Humour et fantaisie : Le "Défasé"   - Journée fofolles   -  Dacmania -

  Mites au logis   Babouches  - Versifications - Photos Insolites  -  Chansons :  "La Cocaille"  -  Devoir de Mémoire :   Journal d'un appelé -  Lettre d'Algérie  -  Famille Dandé